Comment apparaître en premier sur Google ? Les 7 étapes clés

Comment arriver en premier sur Google

Cet article va t’aider à comprendre comment apparaitre en premier sur Google (appelées SERP).

Le référencement naturel est le moyen le plus efficace pour attirer du trafic organique sur le très long terme sans dépenser un euro.

Cet article va t’aider à comprendre comment placer tes contenus (pages) en premier sur les pages de résultats de Google (appelées SERP)

Quand on parle de trafic organique on entend systématiquement le terme “SEO”. 

Il s’agit de ta capacité à faire apparaître tes contenus les premiers résultats de recherche de Google lorsqu’un internaute saisit une requête correspondant à ta thématique (au contenu de ton article) sur le moteur de recherche américain.

L’objectif est donc d’apparaître dans les tous premiers résultats car 75% des clics se font sur les trois premiers résultats affichés (hors résultats publicitaires qui s’affichent tout en haut.)

Et clairement, très peu de monde va au-delà de la première page…

C’est quoi le SEO ?

C’est l’acronyme de Search Engine Optimization. C’est ce qui va te permettre d’optimiser ton site pour obtenir du trafic qualifié et organique sur le très long terme et gratuitement.

Ne pas confondre avec le SEA (Search Engine Advertising) qui correspond à l’optimisation du référencement payant (via des publicités sur Google ADS, Bing, Yahoo…).

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que Google est avant tout une entreprise dont les clients sont tous les utilisateurs qui effectuent des recherches via son moteur.

Le but de Google est donc d’offrir les réponses et contenus les plus pertinents aux recherches exécutées par les internautes.

Pour apparaître dans les résultats, des robots de Google (les GoogleBots) vont venir analyser régulièrement les pages d’un site internet (crawler) afin d’en déterminer le contenu et les classer par catégories.

Il va donc les catégoriser dans une thématique et coller une étiquette à ton site : ton expertise.

Il est donc très important d’avoir un site avec des contenus cohérents autour de la même thématique ! On ne parlera pas cuisine et investissement sur un même site / blog.

Définir sa niche et son avatar client

Voyons maintenant comment arriver premier sur les résultats de recherches de Google…

Comment optimiser ses pages pour apparaître en premier sur Google ? 

Le titre et la méta description

Ce sont les deux premiers éléments affichés pour chaque site proposés sur la page de résultats de google (SERP)

La partie principal et soulignée, après le tiret est le titre de la page. La partie inférieure est la méta description.

Le « Title » (titre de la page)

Il s’agit du titre de ta page (ou de ton article). Il doit contenir ton mot-clé principal.

Je préconise d’utiliser le title comme titre (H1) de la page.

Un mot-clé est un mot souvent tapé comme “chocolat”. Mais ce type de recherche (quand on souhaite trouver une recette de gâteau au chocolat) est trop vague. Tu auras des millions de résultats.

C’est pour cette raison que nous utilisons des mots clés de “longue traine” : ce sont tout simplement des phrases régulièrement tapées sur Google comme mon exemple précédent de « recette de gâteau au chocolat ».

Un mot-clé de longue traine est donc une suite de mots saisie régulièrement par les internautes lorsqu’ils lancent une recherche sur Google. Voici un exemple : “recette de gâteau au chocolat sans beurre”.

Pour terminer, un “Title”  sera plus efficace au format question (plus de clics sur les titres sous forme de questions) et doit être composé de 15 à 40 caractères maximum.

La méta description

Ici, tu dois résumer le contenu de ton article de blog, expliquer brièvement le contenu d’une page. Il faut donner envie de cliquer.

Donc inutile de copier/coller le titre de ta page pour le remettre en meta description. Écris quelque chose d’accrocheur.

Si tu n’inscris rien dans la méta description, des éléments par défaut seront affichés comme des éléments du menu, le début de ton article qui n’est pas forcément vendeur etc…

Le Title et la meta description doivent donc annoncer à Google et aux visiteurs le contenu de ton site et/ou de ton article de blog.

Comment trouver des mots-clés pertinents ?

Pour trouver des expressions-clés pertinentes et plaire à Google, tu vas devoir te mettre à la place d’un visiteur/prospect potentiel :

Qu’est-ce que cette personne est susceptible de taper sur Google dans le cadre de ses recherches ?

Quelles questions se posent-ils ?

Imaginons que tu sois un coach de vie personnel basé à Annecy (au passage, l’un de mes clients 😁 ).

Les personnes qui vont rechercher un coach dans cette ville vont probablement taper “Coach de vie à Annecy” et non le nom de ton site ou encore ton nom et ton prénom (beh oui, ils ne te connaissent pas!).

Il faut donc que ce mot clé de longue traîne soit inscrit sur ta/tes pages pour que ces personnes te trouvent.

Mais pour déterminer ce que les personnes tapent sur internet, on va pouvoir utiliser plusieurs méthodes…

1. La méthode basique : l’auto-complétion (Google Suggest) 

Tu l’as sans doute remarqué, lorsque tu effectues une recherche sur Google, le moteur de recherche te propose automatique des suggestions de recherches. Des suggestion auto-complétées (Google Suggest).

Ces suggestions n’apparaissent pas par hasard, il s’agit tout simplement des recherches les plus souvent tapées… 

Exemple de saisie et de suggestions auto-complétées :

Un résultat de recherche auto-complété par Google
Un résultat de recherche auto-complété par Google

Cela te donne donc déjà pas mal de mots-clés sur lesquels tu vas pouvoir travailler.

Ils sont classés des plus tapés au moins tapés.

Tu vas ensuite devoir trouver des mots clés de longue traîne (aussi appelé expressions clés) sur lesquels tu vas pouvoir te positionner.

Je m’explique :

Si tu fais un site de cuisine dans la niche des desserts au chocolat et que tu veux placer une recette de gâteau au chocolat.

Clairement, l’expression clé « gâteau au chocolat » n’est pas assez précise et comme tu dois t’en douter ÉNORMÉMENT de sites web de recettes de cuisine vont déjà s’être positionnés sur ce mot-clé…

Il faut donc que tu te démarques en trouvant une recette de gâteau au chocolat sur lequel il y a moins de concurrence comme : « recette de gâteau au chocolat sans beurre. »

Pour être efficace, ton expression-clé doit être suffisamment recherchée chaque mois par les internautes et être le moins concurrentiel possible.

2. Keyword surfer : le plugin magique

Récupère le plugin keyword surfer Chrome ici

Tu l’as compris, la recherche par auto-complétion est donc limitée car tu n’as pas de statistiques pour identifier les expressions-clés idéales. Il faut donc utiliser des outils de référencement.

Pour cela, je t’invite à installer le plugin gratuit : KEYWORD SURFER sur ton navigateur.

Voici un résultat de recherche pour “recette gâteau au chocolat” avec les données KEYWORD SURFER à droite :

Utilisation de Keyword surfer

Dans la barre de recherche, à droite (juste à côté du drapeau Français), tu peux voir le nombre de recherches mensuelles en France pour ce mot-clé : 90 500 : c’est énorme !

Mais surtout, le nombre de résultats juste en dessous : 24 millions ! Impossible de se placer…

À droite, tu vas avoir des idées d’expressions clés alternatives avec le volume de recherche mensuelle. Tu vois notamment que « gâteau chocolat” est recherché 368 000 fois tous les mois. Ahhh ces drogués du cacao…

Tu dois trouver des expressions clés plus nichés qui afficheront moins de résultats. Comme proposé précédemment, essayons “recette gâteau au chocolat sans beurre” :

Autre utilisation de Keyword surfer

Voilà qui est beaucoup plus intéressant : 

Dans la barre de recherche on voit déjà que le volume de recherche est plus restreint (2400 recherches mensuelles), on attaque donc des personnes plus ciblées. Cela pourrait être les allergiques ou intolérants aux lactoses, les personnes en surpoids etc… 

Tu pourrais donc faire un site de recettes diététiques sans lactose par exemple.

Et le titre ce cette recette pourrait être “La meilleure recette de gâteau au chocolat sans beurre” .

L’idée est donc de placer tes contenus en tête des résultats de recherche de Google dans ta niche.

Pour illustrer tout cela, voici un courbe très connue dans le monde du SEO

La courbe des mots-clés (keywords)

Au départ de cette courbe : les mots-clés saturés et inexploitables qu’on appelle “génériques”. Et à droite, ce que tu dois viser : des expressions clés plus précises et donc plus nichées.

Tu attireras des personnes très qualifiées, qui s’intéressent réellement à ce que tu proposes et que tu pourras plus facilement convertir en client.

Ta stratégie va donc consister à te positionner sur plusieurs mots-clés de niche pour multiplier ta présence et donc le nombre de visiteurs qualifiés sur ton site. 

Attention ! La règle est la suivante : on travaille une expression clé par page et/ou article de blog. Jamais plusieurs au risque de se faire blacklister par Google (en gros, ton site est complètement mis au rebut).

3. UBERSUGGEST, pour aller plus loin

Une fois que tu as sélectionné quelques expressions intéressantes, on va terminer l’analyse sur l’outil Ubersuggest.

Sur ce site, tu vas pouvoir t’assurer que ton expression clé est suffisamment intéressante pour être travaillée et surtout voir si des concurrents se sont déjà positionnés et t’inspirer de leurs contenus.

Tes concurrents se seront peut-être positionnés dessus, mais tu pourras toujours te démarquer en optimisant mieux ton article (meilleur titre, meilleure meta description…) ou en apportant le petit plus qu’ils n’ont pas fait.

Donc, lorsque tu arrives sur la page de Ubersuggest, tu colles ton expression clé sélectionnée comme “recette gâteau au chocolat sans beurre” (tu as le droit à 3 recherches par jour dans la version gratuite).

Résultats de recherche de mots-clés avec Ubersuggest

Ce résultat confirme le volume de recherche mais indique également que la difficulté SEO est élevée (70/100).

Tu peux te positionner tout de même sur cette expression clé mais il sera difficile d’arriver dans les tous premiers résultats de recherche.

Ne t’inquiète pas, tu vas pouvoir essayer de trouver une expression clé plus simple pour te placer. 

Descends un peu sur la page et tu vas trouver des idées de mots clés dans la même thématique :

Idées de mots-clés de Ubersuggest

Tu vas devoir trouver un mot clé qui a un maximum de volume de recherche (colonne volume) et un minimum de difficulté SEO (colonne “SD”).

Ici le meilleur compromis serait “recette de gâteau au chocolat sans beurre” qui est recherché 210 fois par mois (en moyenne) avec un score très bas.

Il vaut mieux être trouvé systématiquement par 210 personnes qualifiées très difficilement sur des expressions clés saturées…

Tu peux donc te placer sur des mots clés ayant une intention de recherche allant de 1K à 10k de recherches par mois. Au-delà, ton site devra vraiment être légitime pour se positionner. En dessous (même une centaine) tu peux également te positionner en fonction de ta niche. Plus le nombre de recherches est faible, plus le mot-clé sera niché.

Et enfin, encore plus bas, tu retrouves les “idées de contenus” qui sont finalement les contenus déjà existants de tes concurrents.

Travailler et optimiser son contenu

La recherche de l’expression clé est terminée, désormais il va falloir s’attaquer au contenu de ta page ou de ton article.

Ta page va donc devoir être travaillée autour de ton expression clé choisie (longue traîne) mais également des expressions secondaires. Ne travaille jamais une expression clé totalement différente en espérant faire d’une pierre deux coups avec ton contenu. Tu vas être pénalisé par les algorithmes de Google et il sera difficile de revenir…

L’idée est donc de placer son mot clé sans le copier coller partout dans la page mais en utilisant les termes associés à l’article.

Google va comprendre la thématique de ton contenu et positionnera ton site favorablement dans les résultats de recherches de cette thématique (niche).

Pour être parfaite, ta page devra remplir ces quelques bases :

  • Ton contenu devra être facile à lire (des titres, des sous titres, des paragraphe de 300 mots maximum)
  • La rédaction devra être agréable : synthaxe, grammaire, orthographe…
  • Le contenu devra être original pour te démarquer
  • Mets des images en rapport avec le contenu (attention pas trop toutefois au risque de distraire ton audience qui pourrait penser à faire autre chose…)
  • Ne jamais copier/coller un article d’un autre site : Google le verra et sanctionnera ton site.

Pour ma part, mon site est créé sur WordPress et je m’appuie sur le plugin Yoast Seo qui est gratuit et très efficace pour m’aider à optimiser mes pages : il m’indique ce qui ne va pas et comment le corriger.

INFO : les titres sont importants car ils sont très utilisés par Google pour déterminer le sujet de ton article et ton domaine d’expertise. Ne les néglige pas !

Ton site / blog doit être rapide !

ton site doit être rapide pour les internautes

Pour être efficace, une page doit se charger en moins de… 3 secondes. Au risque de perdre jusqu’à 30% de tes visiteurs.

Eh oui, on a pas tous la même connexion internet. Si ton site est trop lent à se charger car trop lourd les personnes ayant une mauvaise connexion ou passant dans une zone ou la 4G/5G est faible ne seront pas assez patient pour attendre le chargement et… iront voir ailleurs.

Ne peste pas sur eux, tu l’as forcément déjà fait 🙂

Si ton site met jusqu’à 5 secondes de chargement tu perds jusqu’à 90% des utilisateurs qui tentent de se connecter…

Dans 90% des cas, ce qui alourdit une page, ce sont les images… trop souvent je vois des sites avec des images de plusieurs méga octets quand une image devrait faire maximum 80 à 90 kilo octets…

Autres sources de ralentissements sur wordpress : les plugins ! Il faut faire le ménage et ne garder que les plugins nécessaires au site.

Idem pour le thème qui doit être optimisé.

En Premium je te conseille évidemment DIVI que tu pourras trouver ici (petit investissement mais grandes possibilités).

Enfin, toujours sur WordPress, il faut utiliser un plugin de mise en cache performant :

  • Le meilleur en payant (celui que j’utilise et il s’agit d’un plugin Français) : WP ROCKET (environ 42€ par an).
  • Le meilleur en gratuit : WP Fastest cache

Tu peux tester la rapidité de ton site sur ces différents support : 

Sur ces sites, tu auras ton score de rapidité et des indicateurs sur ce qui pose problème.

Si tu es passé par quelqu’un pour développer ton site, n’hésite pas à lui communiquer les résultats pour optimiser ton site.

La navigation mobile est très importante

Tu fais certainement partie des personnes utilisant énormément son smartphone pour naviguer sur le web. 

Et tu dois donc comprendre l’importance d’avoir un site compatible pour l’affichage mobile.

On parle alors de site Responsive.

Plus de 60% de la navigation internet est désormais réalisée sur un smartphone… Il faut donc impérativement développer ton site de manière à ce qu’il soit 100% compatible et ergonomique pour la navigation depuis ces appareils.

Des thèmes comme DIVI pour WordPress sont totalement responsive. Tu peux aussi créer un site simple et rapidement sur systeme.io qui sera totalement compatible pour les smartphone.

Aujourd’hui Google attribue une grande partie de sa “note” à cette capacité de ton site. Tu peux vérifier la compatibilité de ton site avec les mobiles ici : https://growthmentor.com

Le maillage interne

Après quelques mois de travail et de publications, tu vas te retrouver avec quelques articles sur ton site qui génèrent du trafic.

Certains de ces articles seront plus performants que d’autres et apporteront plus de visiteurs.

L’idée est donc d’utiliser ces articles pour renvoyer les visiteurs vers d’autres pages de ton site afin d’augmenter le temps de rétention (temps que passe un visiteur sur ton site) et surtout transformer un visiteur ponctuel en véritable abonné et potentiellement futur client.

Pour comprendre quelles sont les pages qui marchent le mieux, il faut utiliser Google Analytics.

Pour cela tu vas devoir créer un compte (gratuit) chez Google puis ajouter le script fourni sur chacune de tes pages.

Si tu es sur WordPress, tu peux utiliser le plugin Google Kit Site qui est gratuit est suffisant. Tu auras plus de détails sur le site de Google Analytics pour travailler les statistiques.

Si tu es sur Systeme.io, tu trouveras mon tutoriel vidéo ici.

Les liens externes : Netlinking 

Pour augmenter la crédibilité de ton site aux yeux de Google, le plus efficace reste de créer des liens externes.

Un lien externe, appelé Backlinks, est un lien qui pointe depuis un site qui traitera de la même thématique que toi (même marché, pas forcément de la même niche) vers une page de ton site.

Idéalement, le site qui ajoute ce lien devrait avoir plus de notoriété que le tient pour que Google apporte de la crédibilité à cette connexion.

Comment faire ? Le plus simple reste de contacter le propriétaire du site depuis lequel tu aimerais avoir un lien vers ton propre site et de proposer de rédiger un article « invité” qui va apporter de la valeur au blog du site qui t’intéresse.

En contrepartie, tu ajoutes un lien dans cet article qui pointe vers ton site et le tour est joué.

CONCLUSION

Pour apparaître en premier sur Google il va donc falloir optimiser tes contenus pour que le géant américain en comprenne la thématiquePour cela, nous allons donc utiliser le SEO qui nécessite un travail important à réaliser sans retombées instantanées.

Effectivement, les premiers résultats dans les moteurs de recherches SERP après publication apparaissent en moyenne au bout de 3 à 6 mois voire plus d’un an.

Le SEO est vraiment une stratégie sur le long terme.

Au départ, il faut prendre ses marques et rédiger un contenu optimisé peut prendre une journée. Au bout de trois ou quatre articles on est déjà beaucoup plus rodé et ensuite tout se fait naturellement.

Le gros avantage d’un blog, c’est que tu peux sous-traiter la rédaction des articles à un Freelance sur une plateforme comme 5euros.com par exemple contre quelques euros.

Commence par créer plusieurs pages et articles de blogs sur des expressions clés peu compétitives afin de gagner en crédibilité.

Une fois que tu seras tout en haut pour ces résultats, il sera difficile de t’en déloger.

Tu dois être constant dans tes publications. Inutile de créer 10 contenus par mois pendant deux mois puis de passer à un contenu par mois. 

Il vaut mieux commencer doucement mais régulièrement puis augmenter progressivement.

Enfin, il est préférable de privilégier du contenu de qualité (200 mots minimum et 1000 mots idéalement) à la multiplicité d’articles creux et sans valeur.

Avis 5/5 - (4 votes)

Cet article vous a aidé ? Partagez le !

Comment apparaître en premier sur Google ? Les 7 étapes clés

4 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.